close

RTL

RTL

Bruno Le Maire est l’invité de RTL

Bruno Le Maire est l’invité de RTL




Deux jours après l'”acte 4″ de la mobilisation des “gilets jaunes”, Bruno Le Maire est l’invité de RTL ce lundi 10 décembre. Il répond à partir de 7h45 aux questions d’Elizabeth Martichoux avant de répondre, à 8h20, à celles des auditeurs.

Le ministre de l’Économie est notamment attendu pour commenter la journée de contestation sociale de samedi qui a réuni 136.000 manifestants partout en France. Quels seront les effets du mouvement sur l’économie ? Si la mobilisation a légèrement décliné ce samedi 8 décembre, les inquiétudes s’accroissent chez les acteurs économiques et au gouvernement, qui évoquent maintenant une “catastrophe”.
De nouvelles scènes de violence ont été observées, visant souvent des commerces pillés quand ils n’ont pas pris les devants en restant fermés. “C’est une catastrophe pour notre économie”, a déclaré dimanche 9 décembre le ministre lors d’une visite aux commerçants à Paris, au lendemain du quatrième samedi de mobilisation des “gilets jaunes”.
La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : des avocats dénoncent les nombreuses interpellations de samedi”Gilets jaunes” : ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron pour sortir de la crise”Gilets jaunes” : les débordements sont “une catastrophe pour notre économie”, dit Le Maire”Gilets jaunes” : à Paris, l’acte 4 a fait “plus de dégâts” que le 1er décembre



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/bruno-le-maire-est-l-invite-de-rtl-lundi-10-decembre-7795866329

Author : La rédaction numérique de RTL

Publish date : 2018-12-09 18:12:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Les actualités de 18h – “Gilets jaunes” : les forces de l’ordre satisfaites mais épuisées

Les actualités de 18h – “Gilets jaunes” : les forces




Les actualités de 18h – “Gilets jaunes” : les forces de l’ordre satisfaites mais épuisées
L'”acte 4″ du mouvement des “gilets jaunes” a
engendré une mobilisation maximale des forces de l’ordre ce samedi 8
décembre. Il y avait quasiment 100% des
CRS et des gendarmes mobiles sur le terrain.
Les policiers et les gendarmes ont tenu le choc à Paris et
en province malgré des débordements. Il y a eu moins de blessés que la semaine
dernière
sur l’ensemble du territoire. Aucune compagnie ni aucun escadron ne s’est retrouvé acculé. Et aucun bâtiment
public ou très symbolique n’a été attaqué comme l’avaient été l’Arc de Triomphe
ou la préfecture du Puy-en-Velay.
Les forces de l’ordre sont donc satisfaites de voir que le changement de méthode a été efficace. Mais bémol : les hommes sont satisfaits mais
épuisés
. Le dispositif est étendu au maximum. Les policiers et les gendarmes
sont les premiers à attendre de voir si le président de la République parvient à
calmer une crise politique dont ils subissent les conséquences.
À écouter également dans ce journal
“Gilets jaunes” – 136.000 manifestants ont
participé à la mobilisation en France selon le ministère de l’Intérieur. Mais
surtout un record d’interpellations : près de 2.000 dans tout le pays, dont
1.700 gardes à vue. C’est du jamais vu.
Hommage – un an après sa mort, les fans de Johnny ont à nouveau
rendu hommage à leur idole. Plus d’un millier d’entre eux se sont retrouvés ce
matin à l’église de la Madeleine à Paris. Une sorte de messe et d’hommages en
musique.
Météo – Placée en alerte rouge pour “vents
violents”, la Corse a passé une journée pour le moins agitée. Les pompiers
sont intervenus une cinquantaine de fois, on dénombre 3 blessés, 9.000 foyers
privés de courant.
La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : des avocats dénoncent les nombreuses interpellations de samedi”Gilets jaunes” : ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron pour sortir de la crise”Gilets jaunes” : les débordements sont “une catastrophe pour notre économie”, dit Le Maire”Gilets jaunes” : Le Drian demande sur RTL la mise en oeuvre d’un “nouveau contrat social”



Source link : https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/les-actualites-de-18h-gilets-jaunes-les-forces-de-l-ordre-satisfaites-mais-epuisees-7795866397

Author : La rédaction numérique de RTL

Publish date : 2018-12-09 18:30:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Sécurité routière : campagne pour sensibiliser les conducteurs de 2 roues au port du gilet Air-Bag

Sécurité routière : campagne pour sensibiliser les conducteurs de 2



La Sécurité Routière va donc dévoiler mardi 11 décembre une nouvelle campagne pour l’utilisation de l’Air-Bag. Si tout le monde connait celui pour la voiture, pour les 2 roues c’est très peu répandu, voire encore marginal en France.
À peine 1% des motards porteraient un gilet Air-Bag en France, contre des millions de voitures équipées. Toutes les voitures actuelles en possèdent de la plus petite citadine au gros 4×4.
Les premiers coussins gonflables apparaissent sur des Chevrolet en 1973. Mais son invention est bien antérieure. En 1953, aux Etats-Unis par un certain John W. Hetrick, ingénieur de la marine spécialisé dans la propulsion des torpilles par air comprimé. En revanche pour les motos c’est plus récent. Cela fait quand même près d’un quart de siècle que les premiers gilets Air-Bags sont apparus.
Le prix a longtemps été un frein
Tous les Air-Bags motos disponibles sur le marché respectent les normes de sécurité. La principale différence tient dans le mode de déclenchement. On trouve par câble, autonome ou à capteurs. En cas de choc ou de chute, ces capteurs déclenchent le gonflage du gilet ou de la veste en quelques milli-secondes. Ils protègent les zones sensibles colonne vertébrale, le thorax, la nuque.
Sachant qu’en cas de choc contre un obstacle à 60 km/h, le tronc subit un impact équivalent à une chute du troisième étage, la morale de l’histoire est simple : il est nécessaire de protéger en priorité la tête et le buste. 669 usagers de deux-roues motorisés ont trouvé la mort l’année dernière, soit une hausse de 9% par rapport à 2016. S’ils représentaient moins de 2% du trafic, ils constituaient 43% des blessés graves et “22% des personnes tuées”.
Le prix a longtemps été un frein mais depuis peu les tarifs baissent. Cela reste un investissement, à partir de 370 euros. Mais de plus en plus de marques vous proposent un abonnement mensuel. Comptez une cinquantaine d’euros… Il faut savoir qu’en cas d’accidents plusieurs compagnies d’assurance vous remboursent. En revanche il n’y a pas de réduction sur les primes.
La rédaction vous recommandeContrôle technique : les diesels dans le collimateur du nouveau systèmeComment protéger son véhicule du froid ?Le prix de l’assurance auto devrait augmenter en 2019



Source link : https://www.rtl.fr/actu/conso/campagne-pour-sensibiliser-les-conducteurs-de-2-roues-au-port-du-gilet-air-bag-7795866894

Author : Christophe Bourroux

Publish date : 2018-12-09 21:34:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

“J’étais à 10 mètres des CRS” : un ado victime d’un tir de flash-ball samedi à Marseille

“J’étais à 10 mètres des CRS” : un ado victime



“Gilets jaunes” : Adam, 14 ans, a été blessé par un tir de flash-ball samedi 8 décembre 2018 sur la Canebière, à Marseille
Enturbanné, encore sous le choc, Adam* joue frénétiquement avec sa console de jeu pour oublier sa soirée du samedi 8 décembre. Aux alentours de 18 heures, alors qu’il rejoint sa grande sœur à cinquante mètres de chez lui, l’adolescent de 14 ans se retrouve coincé au milieu d’échauffourées sur la Canebière, à Marseille. En marge de l'”acte 4″ de la mobilisation des “gilets jaunes”, Les débordements ont démarré quelques instants plus tôt entre plusieurs dizaines de jeunes casseurs et les CRS.
“On voit les gens courir. j’étais à 10 mètres des CRS et quand je me retourne je reçois quelque chose sur la tête”. L’adolescent est touché à l’arrière du crâne par un tir de flash-ball. Il s’écroule. De la fumée émane de son crâne. “Ma sœur est venue, m’a réveillé. Je me suis levé, 10 secondes plus tard je lui ai dit que ma tête tournait.” Adam saigne abondamment. Sa sœur parvient à le traîner dans un bar voisin et le patron nettoie sa plaie. Transporté à l’hôpital de la Timone par les Marins-Pompiers, l’élève de 4e est recousu et renvoyé chez lui ce dimanche 9 décembre en début d’après-midi.
Bilan : 4 points de sutures à la base du crâne, une minerve pour un à deux mois et des maux de tête importants. “Je suis un peu dégoûté car je vais devoir me trimbaler avec ça pendant un ou deux mois.” Contactée, la police n’a pas répertorié cet incident. Adam fait partie des cinq blessés “léger” qui ont été pris en charge par les marins-pompiers ce samedi 8 décembre à Marseille, en marge des manifestations.

La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : Emmanuel Macron “n’a plus le droit à l’erreur”, dit Olivier MazerolleLe gouvernement ne fera pas de “coup de pouce” au SMIC car “cela détruit des emplois””Gilets jaunes” : des avocats dénoncent les nombreuses interpellations de samedi”Gilets jaunes” : ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron pour sortir de la crise



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/j-etais-a-10-metres-des-crs-un-ado-victime-d-un-tir-de-flash-ball-samedi-a-marseille-7795867307

Author : Hugo Amelin,Clémence Bauduin

Publish date : 2018-12-09 20:04:05

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

“Gilets jaunes” : Macron “s’adressera à la Nation” lundi 10 décembre à 20 heures

Les actualités du 12h30 – “Gilets jaunes” : le “je vous ai compris” d’Emmanuel Macron




Une “adresse à la Nation” pour le moins attendue. Emmanuel Macron prendra la parole lundi 10 décembre à 20 heures, a indiqué ce dimanche 9 décembre l’Elysée, au lendemain d’une quatrième journée de mobilisation des “gilets jaunes”. Le palais présidentiel n’a pas fourni davantage de précisions sur cette intervention.
Pressé d’intervenir après l'”acte 4″ de mobilisation des “gilets jaunes”, le président recevra dans la matinée syndicats et organisations patronales, aux côtés des présidents d’associations d’élus, du Sénat, de l’Assemblée nationale et du Conseil économique, social et environnemental.
Il devrait annoncer dans la soirée qui suivra “des mesures concrètes et immédiates” pour répondre à la crise, selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud, qui a cependant écarté tout “coup de pouce” supplémentaire au Smic, qui détruirait des emplois selon elle.
Trouver “le chemin du cœur” des Français
Emmanuel Macron “saura retrouver le chemin du cœur des Français”, selon le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. Il s’agit selon l’Elysée de “réunir l’ensemble des forces politiques, territoriales, économiques et sociales dans ce moment grave que traverse la Nation” afin de “les mobiliser pour agir”. “Le temps du dialogue est là” et “il faut désormais retisser l’unité nationale”, mise à mal par cette fronde populaire inédite, née sur les réseaux sociaux, avait déclaré dès la soirée du 8 décembre le Premier ministre Édouard Philippe.
Les autorités ont réussi à enrayer l’escalade de la violence tant redoutée notamment grâce à un recours massif aux interpellations : pour l’ensemble de la France, le ministère de l’Intérieur a fait état de près de 2.000 personnes interpellées, dont plus de 1.700 ont été placées en garde à vue. La grande majorité concernait Paris avec 1.082 interpellations contre 412 le samedi précédent, notamment des personnes arrêtées avec sur elles masses, marteaux, boules de pétanque…
À l’issue du millier de gardes à vue, “des réponses rapides associant fermeté et pédagogie seront mises en oeuvre”, a promis le procureur Rémy Heitz. Tirs de gaz lacrymogènes en nombre dans Paris, vitrines brisées sous les lumières de Noël et pillages, voitures brûlées à Paris, à Bordeaux, Toulouse et toujours des blocages sur les routes : les images de samedi ont une nouvelle fois marqué les esprits en France comme à l’étranger. Dimanche 9 décembre, opérations péage gratuit et occupations de ronds-points se maintenaient, notamment dans l’Ouest et le Sud-Est.
La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : Emmanuel Macron “n’a plus le droit à l’erreur”, dit Olivier MazerolleLe gouvernement ne fera pas de “coup de pouce” au SMIC car “cela détruit des emplois””Gilets jaunes” : des avocats dénoncent les nombreuses interpellations de samedi”Gilets jaunes” : ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron pour sortir de la crise



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-macron-s-adressera-a-la-nation-lundi-10-decembre-a-20-heures-7795867031

Author : Clémence Bauduin,AFP

Publish date : 2018-12-09 18:59:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

“Gilets jaunes” : Emmanuel Macron “n’a plus le droit à l’erreur”, dit Olivier Mazerolle

“Gilets jaunes” : Emmanuel Macron “n’a plus le droit à




Au lendemain de l'”acte 4″ les “gilets jaunes”, attendent des paroles et des actes d’Emmanuel Macron. Lui seul peut mettre fin à la crise. Le chef de l’État va peut-être parler dès lundi 10 décembre au soir. Quels mots va-t-il choisir et surtout que va-t-il annoncer pour que les manifestants acceptent enfin de rentrer chez eux à quelques jours de Noël ? Emmanuel Macron joue sans doute sa survie politique.
Après un mois d’agitation sociale, de crise profonde, de scènes d’insurrection, que doit faire Emmanuel Macron pour regagner la confiance du peuple ? “Il doit impérativement changer de méthode pour (…) tenter de le convaincre que la transformation qu’il ambitionne pour le pays se fait au bénéfice de tous et pas seulement de quelques uns”, estime Olivier Mazerolle ce dimanche 9 décembre.
“Il y a deux conditions à cela. D’abord trouver les mots appropriés (…) des mots simples, des mots qui touchent” estime Olivier Mazerolle qui rappelle “la condescendance et la distance” du chef de l’État dans son discours du 27 novembre dernier. “Et ensuite des mesures concrètes sur le pv d’achat, applicables dès le premier janvier car il n’y aura pas, pour lui, de corde de rappel”. “Il a grillé toutes ses autres cartouches (…) Il n’a plus le droit à l’erreur”.
La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : “Macron donne l’impression de découvrir la lune”, analyse Mazerolle”Gilets jaunes” : “Si Macron revient en arrière, il perdra tout crédit”, estime Mazerolle”Ségolène Royal n’est plus socialiste”, affirme Yves Thréard sur RTLLa République En Marche : quel portrait-robot pour le futur délégué général ?



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-emmanuel-macron-n-a-plus-le-droit-a-l-erreur-dit-olivier-mazerolle-7794810250

Author : Philippe Robuchon,Olivier Mazerolle

Publish date : 2018-12-09 18:15:12

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Mulhouse : un individu agresse trois femmes au couteau

Mulhouse : un individu agresse trois femmes au couteau




Trois femmes ont été agressées à l’arme blanche par un homme dans la gare de Mulhouse (Haut-Rhin) ce dimanche 9 décembre. Deux de ces femmes ont été blessées, aucun pronostic vital n’est engagé.
Selon des informations de France Bleu Alsace, le suspect, connu des services de police, a poignardé dans le dos une femme, qui était avec de sa fille. Il a ensuite attaqué et asséné un coup de couteau à une seconde femme, avant de tenter de s’en prendre à une troisième victime qui, elle, a eu le temps de s’enfuir. Cette dernière n’a pas été blessée.
Les femmes blessées ont rapidement été prises en charge par les secours et transférées à l’hôpital Emile Muller. Toujours selon France Bleu, l’agresseur est un jeune majeur. Il a rapidement été interpellé et placé en garde à vue après avoir tenté de prendre la fuite.
La rédaction vous recommandeLa Défense : un professeur tué au couteau devant son universitéBesançon : un jeune homme tué à coups de couteau dans un quartier sensibleBruxelles : un policier blessé dans une attaque au couteau



Source link : https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/mulhouse-un-individu-agresse-trois-femmes-au-couteau-7795865804

Author : Martin Planques

Publish date : 2018-12-09 17:23:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Le Smic ne sera pas revalorisé, annonce Muriel Pénicaud

Le Smic ne sera pas revalorisé, annonce Muriel Pénicaud




L’annonce risque de ne pas passer en pleine crise sociale et au lendemain d’une mobilisation, encore très forte, des “gilets jaunes”. Le gouvernement n’annoncera pas de “coup de pouce” supplémentaire au Smic, au-delà de la hausse de 1,8% attendue en janvier, car une telle mesure détruirait des emplois, a déclaré dimanche la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.
“Le coup de pouce au Smic on sait que ça détruit des emplois, donc ça n’est pas la bonne méthode”, a déclaré la ministre sur le plateau de LCI. “Si on augmente tous les salaires de façon automatique, il y a plein d’artisans et de commerçants qui vont mettre la clef sous la porte, ou alors ils vont augmenter les prix et personne ne pourra se payer le service”, a fait valoir Mme Pénicaud.
La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : des avocats dénoncent les nombreuses interpellations de samedi”Gilets jaunes” : ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron pour sortir de la criseRemplacer Édouard Philippe ? “Ce n’est pas mon sujet”, répond Jean-Yves Le Drian sur RTL”Gilets jaunes” : les débordements sont “une catastrophe pour notre économie”, dit Le Maire



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/le-smic-ne-sera-pas-revalorise-annonce-muriel-penicaud-7795865985

Author : Clémence Bauduin,AFP

Publish date : 2018-12-09 17:00:19

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

Niger : un militaire français décède dans un accident

Niger : un militaire français décède dans un accident



Un soldat français de 29 ans a perdu la vie dans la région d’Aguelal, au Niger. Dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 décembre, le brigadier-chef Karim El Arabi est décédé après un accident de véhicule. Il était membre du 2e régiment de Hussards avait été déployé dans le cadre de l’opération anti-jihadiste Barkhane.
Le service de presse de l’armé de Terre a précisé dans un communiqué “qu’il n’était pas engagé dans une activité opérationnelle au moment des faits”, tout en donnant quelques précisions : “Il est décédé des suites de ses blessures malgré une rapide prise en charge par les secours”. Une enquête est en cours “sur les circonstances exactes de son décès”, précise la même source.
L’armée s’est exprimé par un tweet avec des propos rapportés du général Bosser. “Profonde tristesse d’apprendre cette nuit la mort accidentelle en opération extérieure du brigadier-chef Karim EL ARABI du #2RH au Niger. J’assure à sa famille et ses proches mon indéfectible soutien et leur témoigne la fraternité de l’armée de Terre.”
Quelque 4.500 militaires français sont déployés au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane.
La rédaction vous recommandeMali : un militaire français engagé dans l’opération Barkhane tué dans un accidentGuyane : un militaire français tué lors d’une opération contre l’orpaillageBurkina Faso : un militaire français jugé pour des faits de pédophilie



Source link : https://www.rtl.fr/actu/international/niger-un-militaire-francais-decede-dans-un-accident-7795865251

Author : Martin Planques,AFP

Publish date : 2018-12-09 15:48:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
RTL

“Gilets jaunes” : Emmanuel Macron peut-il mettre fin à la crise ?

Les actualités du 12h30 – “Gilets jaunes” : le “je vous ai compris” d’Emmanuel Macron




Si à l’Elysée on admet qu’il est nécessaire de “changer de méthode”, Emmanuel Macron ne veut pas changer de “cap”. Son allocution à venir doit lui permettre de donner des réponses à la crise des “gilets jaunes” sans pour autant enterrer son ambition réformatrice.
Des “macronistes historiques” militent pourtant pour un “tournant social” face aux “orthodoxes” budgétaires de Matignon et Bercy. “Il faut réformer mais aussi accompagner les gens vulnérables. On doit leur faire sentir que les efforts sont partagés”, réclame l’économiste Philippe Aghion, qui a travaillé sur le volet économique du programme présidentiel.
Le chef du groupe LREM à l’Assemblée Gilles Le Gendre a mis en garde samedi contre l’idée de “faire n’importe quoi” au nom de la justice sociale car “la principale mesure de justice sociale et de pouvoir d’achat, c’est de pouvoir faire en sorte que les Français retrouvent du boulot. Le meilleur pouvoir d’achat c’est le salaire“.
Augmenter le SMIC pour une réponse immédiate
Parmi les pistes évoquées figurent un coup de pouce au SMIC au delà des 1,8% prévus en 2019 et au minimum vieillesse ainsi qu’une prime mobilité pour ceux qui utilisent la voiture pour se rendre à leur travail. Est également évoqué l’avancement de la “désocialisation” (exonération de charges sociales) des heures supplémentaires, prévue en principe pour septembre 2019.
Les ministres de Bercy Bruno Le Maire et Gérald Darmanin proposent aussi d’encourager les entreprises à verser à leurs salariés une prime exceptionnelle de fin d’année, qui serait exonérée d’impôt.
Les “gilets jaunes” ont bloqué les réformes à venir
Dans tous les cas, le gouvernement se refuse à revenir sur les réformes engagées. Emmanuel Macron a fixé mercredi sa ligne rouge en affirmant ne pas vouloir “détricoter” des réformes décidées depuis 18 mois, en premier lieu l’ISF, chiffon rouge pour les gilets jaunes et les oppositions de gauche. Elle pourrait être évaluée plus rapidement qu’initialement prévu à l’aune du retour des exilés fiscaux ou de l’utilisation des plus de trois milliards d’euros rendus aux ménages les plus aisés.
Ce qui est pour le moins sûr, c’est que les réformes à venir seront chamboulées. “L’agenda est caduc. Comment faire la révision constitutionnelle, la PMA, dans ces conditions ? Il faut tout reconstruire dans l’ordre”, avertit un pilier de la majorité. “Je ne vois pas comment il pourra faire passer les réformes“, s’inquiète un autre conseiller, alors qu’Emmanuel Macron veut lancer début 2019 des chantiers majeurs, comme la réforme des retraites et celle de la fonction publique.
Toute nouvelle mesure sociale, cumulée à l’abandon des hausses des taxes sur les carburants, creusera le déficit budgétaire au delà des 2,8% visés par le gouvernement en 2019.
Édouard Philippe sur la sellette
Cible principale des “gilets jaunes”, Emmanuel Macron est appelé à changer de style, ce qu’il a déjà esquissé avec une série de mea culpa ces derniers mois, mais sans effet sur sa popularité. “La Macronie a commencé à dire que la crise était de la faute du Premier ministre qui ne voulait rien lâcher. La bonne entente entre eux deux est terminée”, affirme une source proche de la majorité. En revanche, une dissolution, réclamée par Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, semble exclue.

La rédaction vous recommande”Gilets jaunes” : Le Drian demande sur RTL la mise en oeuvre d’un “nouveau contrat social”Les actualités de 7h – “Gilets jaunes” : un acte 5 à prévoir ?”Gilets jaunes” : Macron exposé à une “machine à baffes” face à des élus”Gilets jaunes” : la délégation reçue à Matignon attend désormais Macron



Source link : https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-emmanuel-macron-peut-il-mettre-fin-a-la-crise-7795863614

Author : Benjamin Hourcade,AFP

Publish date : 2018-12-09 14:56:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
1 2 3 452
Page 1 of 452