close

Huffington Post

Huffington Post

Le film sur IAM avec Jul ne se fera peut-être jamais, voici pourquoi

Le film sur IAM avec Jul ne se fera peut-être



MUSIQUE – Comme le jeune rappeur Koba La D, vous avez le droit de ne pas connaître l’emblématique groupe de rappeurs marseillais IAM. Mais comment ne pas connaître leur titre “Je danse le Mia” sorti en 1993? Le morceau avait, en début d’année, fait l’objet de spéculations de la part des médias sur une soi-disant adaptation du morceau au cinéma. Interrogé par Le HuffPost au sujet de ce potentiel biopic de leur chanson, Akhenaton, membre du groupe IAM qui dévoile ce vendredi 22 novembre son dixième album studio intitulé “Yasuke”, a tenu à mettre les choses au clair, comme le montre notre vidéo à découvrir en tête d’article.“Ce n’est pas un biopic en fait, pour commencer. De ce qu’on a lu, c’est un film qui est inspiré de certaines paroles du morceau”, assure le rappeur de 51 ans. Il explique d’ailleurs que l’idée d’un film n’a jamais émané du groupe lui-même et que seules certaines autorisations et droits d’auteur leur avaient été demandés.“C’est en aucun cas la décision du groupe IAM. C’est l’une des personnes de la boîte de production qui a communiqué ça sans même nous demander si on le validait ou pas.” Il ajoute que pour l’instant, le sort du film est “réglé” étant donnée la situation du projet qui est “au point mort”. IAM feat Jul? Peu probable mais pas impossibleD’après un article de BFMTV datant de janvier 2019, la star du rap français Jul devait faire partie du casting du film co-écrit par Michaël Youn, aux côtés de l’acteur Rayane Bensetti notamment.Lui aussi originaire de Marseille, Jul a déjà signé des collaborations avec les autres rappeurs de la ville Soprano et Alonzo, membres du groupe Psy 4 de la Rime, présent sur le nouvel album d’IAM. C’est en effet sur le morceau “Self Made Men” que l’on retrouve tous les membres des deux crews, à l’exception de Sya Styles, membre des Psy 4 de la Rime décédé en 2015.Pour ce qui est de Jul, bien que sa collaboration avec IAM au cinéma ne semble pas aboutir, le groupe n’a pas fermé la porte à un potentiel featuring musical. Même si le rappeur “D’or et de platine” propose un style de rap très différent du leur. “Ce que fait Jul aujourd’hui ne nous dérange absolument pas, au contraire il y a des fois où on est très contents de son succès. Par contre, artistiquement, on n’est pas proche du tout de cette création musicale là”, avoue Akhenaton de manière pragmatique. Selon lui, une association entre IAM et Jul pourrait voir le jour seulement s’il doit s’agir d’un morceau de rap “pur et dur”. Chose que Jul sait faire comme l’affirme Shurik’n, membre lui aussi d’IAM. À voir également sur Le HuffPost : LIRE AUSSI :
Le rappeur parisien Népal est mort à 24 ans

Nekfeu avec les gilets jaunes pour le premier anniversaire du mouvement



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-film-sur-iam-avec-jul-ne-se-fera-peut-etre-jamais-voici-pourquoi_fr_5dd548dee4b0fc53f20c221e

Author : Marwane Touati

Publish date : 2019-11-22 17:05:14

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Rohff est sorti de prison

Rohff est sorti de prison



JUSTICE – Incarcéré depuis le début du mois de juin à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne), Rohff est sorti de prison. Le rappeur l’a annoncé sur ses réseaux sociaux ce vendredi 22 novembre, publiant une photo matinale.“Libre depuis ce matin!! À tous ceux et celles qui ont pensé à moi, merci pour vos messages de soutien. À tous ceux et celles qui ont tenu à m’écrire. Vos lettres ont agrandi ma cellule et en ont fait une suite royale!”, a notamment écrit Rohff en commentaire sur Instagram. View this post on InstagramA post shared by EL PADRE 269 🇰🇲 (@surnaturelbyrohff) on Nov 22, 2019 at 5:26am PSTLa cour d’appel de Paris avait confirmé le 6 juin la condamnation à cinq ans de prison du rappeur pour des violences aggravées commises en 2014 dans la boutique parisienne de son rival Booba, ordonnant son incarcération immédiate.L’interprète de “Qui est l’exemple?” avait été condamné à cette même peine en première instance, en octobre 2017, mais n’avait alors pas été écroué.Déchaînement de violence dans le magasin ÜnkutDans leur décision du 27 octobre 2017, confirmée le 6 juin par la cour, les premiers juges avaient dénoncé une “action collective préméditée d’une grande violence, sans autre mobile établi qu’une démonstration de force” dans le cadre d’une “rivalité” entre rappeurs.Le 21 avril 2014, Rohff était entré accompagné de plusieurs hommes dans le magasin Ünkut, boutique “officielle” de la marque de vêtements fondée par le rappeur Booba, située dans le quartier parisien de Châtelet.Dans un bref déchaînement de violence dont les images avaient été captées par des caméras de vidéosurveillance, le groupe avait roué de coups un jeune vendeur en l’abandonnant dans un état critique, assommé un autre employé avec une caisse enregistreuse et détérioré la boutique.L’artiste s’était présenté lui-même à la police quelques heures plus tard. Il avait passé deux mois en détention provisoire puis plusieurs mois sous bracelet électronique.Cet épisode avait marqué l’apogée des “clashes” répétés entre Rohff et son rival Booba, engagés dans une compétition à base de provocations par clips ou réseaux sociaux interposés, d’albums ou de moqueries pour faire le “buzz”, une rivalité attisée par leurs publics respectifs.À voir également sur Le HuffPost:LIRE AUSSI:
Des coups de feu sur le tournage du clip de Booba font plusieurs blessés

Pour Kaaris, le “combat avec Booba ne réglera rien”



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/rohff-est-sorti-de-prison_fr_5dd7f2e4e4b0d50f328e69a9

Author : Le HuffPost avec AFP

Publish date : 2019-11-22 15:27:04

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Comme à la SNCF, les syndicats d’Air France appellent à la grève le 5 décembre

Comme à la SNCF, les syndicats d’Air France appellent à



RÉFORME DES RETRAITES- Onze syndicats d’Air France appellent les salariés de la compagnie aérienne à participer, le 5 décembre prochain, aux manifestations contre la réforme des retraites qui seront organisées à Paris et “partout sur le territoire”, ont-ils annoncé ce vendredi 22 novembre.Du côté de la SNCF, les quatre syndicats représentatifs appellent à la grève. La CGT-Cheminots, l’Unsa ferroviaire et SUD-Rail ont signé un appel unitaire à un mouvement illimité pour défendre les retraites “de l’ensemble des salariés” car selon eux “les régimes spéciaux (dont celui des cheminots, ndlr) comme le régime général sont ciblés” par la réforme.Et chez Air France, donc, la CFDT n’appelle pas à manifester. Alliée à l’UNPNC (hôtesses et stewards), elle est le deuxième syndicat de l’entreprise.FO et la CGT veulent un mouvement reconductibleLes onze organisations qui, elles, ont cosigné l’appel à manifester demandent aux salariés d’aller “défendre (leur) régime de retraite” et “exprimer (leur) refus de travailler plus pour gagner moins”, alors que “le gouvernement veut imposer une dégradation majeure (du) système de calcul des retraites”.“Tout est prévu pour amener le salarié à un âge réel de départ à 64 ans”, dénoncent les syndicats Alter, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, SNGAF, SNPNC, SUD aérien, Unac, Unsa aérien et Unsa PNC dans leur appel intersyndical.Parmi les signataires de cet appel unitaire, certaines organisations ont déjà appelé à faire la grève. Trois syndicats particulièrement implantés auprès du personnel au sol ont déposé des préavis de grève: FO et la CGT qui souhaitent un mouvement reconductible, ainsi que SUD aérien qui veut mobiliser le 5 décembre.Chez Air France, les salariés impliqués dans l’exploitation aérienne -navigants ou personnel au sol- doivent déclarer individuellement s’ils seront grévistes au plus tard 48 heures avant le début d’un conflit pour permettre à la compagnie de s’organiser et d’informer ses passagers.À voir également sur le HuffPost: Grève SNCF ou droit de retrait, deux versions s’opposentLIRE AUSSI:
Comparée à Daech dans “VSD”, la SNCF poursuit le magazine en justice

Plusieurs syndicats policiers appellent à rejoindre la grève du 5 décembre



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/greve-5-decembre-air-france-sncf_fr_5dd7ce03e4b0913e6f6a7508

Author : Le HuffPost avec AFP

Publish date : 2019-11-22 14:02:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Villani aime le football comme Mélenchon: sans trop s’y connaitre

Villani aime le football comme Mélenchon: sans trop s’y connaitre



FOOTBALL – Rien de tel que de déclarer son amour du football pour se montrer “proche du peuple”. Cédric Villani nous en a une nouvelle fois offert la preuve ce jeudi 21 novembre. Mais aimer le foot ne veut pas dire connaître le sport pour autant, comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessus…

Sur le plateau de “BFM Paris”, le candidat aux élections municipales à Paris a été interrogé sur son club de cœur, le PSG. Mais lorsqu’on lui demande le nom des deux champions du monde qui jouent actuellement dans l’équipe (Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe), Villani s’est montré bien embarrassé. Le député LREM pensait s’en sortir en évoquant son suivi régulier des matches de son équipe… avant de s’enfoncer encore un peu plus en parlant du “Parc Saint-Germain”, au lieu du Parc des Princes, le stade du PSG.Aimer le football (sans y connaître grand-chose), une stratégie de communication bien connue en politique. Jean-Luc Mélenchon en est le bon exemple. Depuis que le leader de La France insoumise a été élu député des Bouches-du-Rhône, son désintérêt assumé pour le football s’est estompé. Pour la finale OM-Atlético Madrid en Ligue Europa en mai 2018, il voulait même être aux premières loges.Pourtant avant son élection dans la cité Phocéenne, le football était une cible de choix pour Jean-Luc Mélenchon qui qualifiait le sport “d’opium du peuple”, de″ sport malade de l’argent”…À voir également sur Le HuffPost:LIRE AUSSI
Ségolène Royal s’indigne de la retransmission de la Fed Cup (et oublie un gros détail)

Cet ancien footballeur du PSG a été élu maire d’une grande ville ivoirienne



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/comme-melenchon-villani-aime-le-football-mais-ny-connait-rien_fr_5dd7cfb4e4b00149f71ad2e1

Author : Le HuffPost

Publish date : 2019-11-22 12:48:44

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

“Vogue” Mexique met une femme indigène transgenre en Une, une grande première

“Vogue” Mexique met une femme indigène transgenre en Une, une



MÉDIAS – C’est un fait suffisamment rare pour qu’il mérite qu’on en parle. Pour la première fois depuis sa création en 1999, l’édition mexicaine du plus célèbre des magazines de mode -Vogue- a choisi une femme transgenre indigène pour figurer en couverture de son numéro de décembre. Comme annoncé sur le compte Twitter du mensuel ce lundi 18 novembre, cette femme s’appelle Estrella Vazquez. À 37 ans, elle pose devant l’appareil de Tim Walker dans l’une des tenues traditionnelles de l’État d’Oaxaca, au Mexique, une couronne de fleurs dans les cheveux, un éventail rose dans la main. #MUXE’ Naa: Érase una vez una tierra llena de magia, filigranas en oro e iguanas, en la que la cálida brisa aún susurra LEYENDAS al oído de los transeúntes. Desde tiempos INMEMORIALES, comienza la historia del tercer género y llega a la PORTADA de @voguemexico, Diciembre 2019. pic.twitter.com/OLghjXe5YJ— Vogue Mex y Latam (@VogueMexico) November 18, 2019“Il était une fois un pays plein de magie, de lianes d’or et d’iguanes, dans lequel la brise chaude murmure encore ses légendes à l’oreille des passants. Depuis des temps immémoriaux, l’histoire du troisième genre fascine. Elle est arrivée jusqu’à la couverture de Vogue Mexique.”Au programme de ce numéro, un dossier sur les “muxe”. Le terme, qui provient de “mujer” [“femme”, en espagnol], désigne les femmes assignées dans un corps d’homme à la naissance et qui adoptent les vêtements et comportements associés au genre féminin propre à la culture indigène Zapoteca.“Tous les gens qui ont vu cette couverture me félicitent”, confie Estrella Vasquez au Guardian. Cette dernière, qui n’avait encore jamais entendu parler de Vogue il y a quelques mois, a été conviée par le magazine à se faire prendre en photo en août dernier. “C’est difficile de faire le tri dans toutes ces émotions. Ça me donne presque envie de pleurer”, témoigne la trentenaire.Les muxes, une communauté méconnueComme le souligne le quotidien britannique, la communauté des “muxe” est méconnue dans le monde. Au Mexique, où ce troisième genre est reconnu, il n’est pas rare de les voir défiler lors d’événements culturels ou pendant la marche des fiertés. Cependant, peu de statistiques existent. “On estime qu’elles se comptent par centaines ou milliers”, note le journal. Malgré leur acceptation, les muxes sont encore victimes de discriminations. Plus progressiste que certaines des autres éditions du magazine de mode dans le monde, le Vogue mexicain fait ici un geste fort contre l’homophobie et la transphobie qu’elles subissent.Ce n’est toutefois pas son premier tour de force. Au mois de décembre 2018, elle avait déjà fait parler d’elle grâce à sa couverture mettant en scène l’actrice Yalitza Aparicio. Là aussi, c’était une grande première. Jamais une femme Amérindienne n’avait fait la Une du titre dans le pays.À voir également sur Le HuffPost: Meghan Markle prend le contrôle de “Vogue” au mois de septembreLIRE AUSSI :
“Vogue” encensé pour cette Une avec Lizzo, rare pour une femme noire et grosse

Claudia Schiffer pose nue pour les 25 ans de sa première couverture de “Vogue”




Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/une-femme-indigene-transgenre-en-une-de-vogue-mexique-une-grande-premiere_fr_5dd7ad8fe4b0913e6f69e574

Author : Valentin Etancelin

Publish date : 2019-11-22 11:24:17

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

La présentation du “Cybertruck” de Tesla ne s’est pas passée comme prévu

La présentation du “Cybertruck” de Tesla ne s’est pas passée



INSOLITE – Ce devait être un lancement en grande pompe, une sorte keynote comme sait si bien le faire Apple… Mais la présentation du niveau pickup de Tesla a connu un moment de flottement ce jeudi 21 novembre, lorsque les vitres du nouveau véhicule se sont brisées sur scène…Moitié véhicule blindé, moitié avion furtif, le “Cybertruck” au style pour le moins déroutant a été présenté près de Los Angeles par Elon Musk, le patron de Telsa.
Cet étrange engin recouvert d’inox n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux en raison de son design inspiré du film “Blade Runner”. Les moqueries sur cet objet roulant non identifié aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur un incident en pleine présentation. Des boules en acier ont été jetées sur les vitres de la voiture pour tester leur résistance, les brisant instantanément. Une scène qui a suscité le malaise, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.À voir également sur Le HuffPost:Le réflexe de cette conductrice a sauvé ces enfants perdus dans un froid glacial LIRE AUSSI
Musk admet avoir trop robotisé la production de Tesla, et sa solution va vous rassurer sur l’avenir

Comment combler le vide juridique du vide spatial?



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-presentation-du-cybertruck-de-tesla-ne-sest-pas-du-tout-passee-comme-prevu_fr_5dd7a867e4b00149f71a2c46

Author : Clément Vaillant

Publish date : 2019-11-22 10:02:25

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Concert de casseroles en Colombie contre la politique d’Ivan Duque

Concert de casseroles en Colombie contre la politique d’Ivan Duque



COLOMBIE – Des centaines de milliers de Colombiens sont descendus dans la rue jeudi 21 novembre, lors de manifestations d’une ampleur inédite contre le président Ivan Duque, très impopulaire après moins de 18 mois au pouvoir.À la grève et aux marches, convoquées par des syndicats de travailleurs, se sont joints les étudiants, les indigènes, des organisations de défense de l’environnement et d’opposition, dénonçant les politiques du gouvernement de droite.“La Colombie a gagné en cette journée historique de mobilisation citoyenne”, a estimé dans un communiqué le Comité national de grève, regroupant les organisateurs, qui ont sollicité une réunion “immédiate” avec Ivan Duque et appelé “les citoyens à se tenir prêts à mener de nouvelles actions dans la rue si le gouvernement persiste dans son indifférence face aux revendications”Dans la soirée, le président a affirmé avoir entendu les manifestants, mais n’a pas répondu à la requête de dialogue direct. “Aujourd’hui, les Colombiens ont parlé. Nous les entendons. Le dialogue social a été la bannière principale de ce gouvernement. Nous devons l’approfondir avec tous les secteurs de cette société”, a-t-il déclaré.Du jamais vu en ColombieCette mobilisation intervient dans un climat agité en Amérique latine, avec des crises socio-politiques, sans dénominateur commun, déclenchées en Equateur, puis au Chili et en Bolivie.La journée, globalement pacifique, s’est achevée par des incidents violents et des concerts de casseroles, du jamais vu en Colombie.Les organisations à l’origine du mouvement ont indiqué que plus d’un million de personnes avaient défilé dans le pays.La ministre de l’Intérieur, Nancy Patricia Gutierrez, a pour sa part fait état de près de 207.000 manifestants, ajoutant qu’“en termes généraux les participants ont marché de manière pacifique”, mais dénonçant “quelques vandales qui veulent altérer l’ordre public”. Au moins 42 civils et 37 policiers ont été blessés au cours d’affrontements, et 36 personnes arrêtées dans tout le pays, selon le bilan des autorités.Un fort “cacerolazo” ou concert de casseroles, convoqué via les réseaux sociaux, a clos la journée pour dénoncer des violences de policiers anti-émeute. Un mode d’action qui avait déjà été utilisé par les manifestants au Québec durant le “Printemps érable” en 2012.Les casseroles ont aussi résonné notamment à Cali (ouest), troisième ville du pays, où un couvre-feu a été décrété par le maire de 19H00 à 06H00 locales en raison de “faits violents” et de “pillages”.Dans le centre de la capitale, des affrontements ont eu lieu à la tombée de la nuit, des personnes cagoulées, ou la tête couverte d’une capuche, jetant des pierres et autres projectiles contre les forces de l’ordre, qui ripostaient avec des gaz lacrymogènes.Un nouveau concert de casseroles a été convoqué pour ce vendredi 22 novembre, alors que de jeunes manifestants ont continué de défiler jusqu’en début de soirée dans Bogota, au cri de “Vive la grève nationale”. Ivan Duque, un président impopulaire “Nous sommes fatigués de la corruption, de l’impunité, que le gouvernement ne fasse rien pour les pauvres”, a expliqué Olga Cañon, femme au foyer de 55 ans. À Medellin (nord-ouest), deuxième ville du pays, Rodrigo Londoño, ex-chef de la guérilla des Farc et aujourd’hui du parti homonyme créé depuis l’accord de paix de 2016, a dit espérer “que le gouvernement écoute le peuple”.Cette mobilisation intervient alors qu’Ivan Duque, qui n’a pas de majorité au parlement, pâtit d’une impopularité de 69% selon les sondages. Son parti, le Centre démocratique (CD), a subi de sérieux revers lors des élections locales d’octobre.Le chef de l’Etat “va devoir ouvrir plusieurs fronts de dialogue avec les organisations sociales d’une part, et les partis politiques d’une autre, pour tenter d’amplifier la base de son gouvernement”, a déclaré le politologue Yann Basset, de l’université du Rosario à Bogota.Outre une politique de sécurité focalisée sur la lutte anti-drogue, les manifestants dénonçaient des velléités du gouvernement de flexibiliser le marché du travail, d’affaiblir le fonds public des retraites en faveur d’entités privées, et de reculer l’âge de la retraite.Les étudiants réclament en outre des moyens pour l’enseignement public, et les indigènes des mesures de protection après l’assassinat de 134 d’entre eux depuis l’arrivée d’Ivan Duque au pouvoir en août 2018.À voir également sur Le HuffPost:LIRE AUSSI
Anti-corruption et lesbienne, qui est Claudia Lopez la première maire de Bogota

En Équateur, des manifestants envahissent le Parlement



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/colombie-casseroles-manifestation-ivan-duque_fr_5dd7815ee4b00149f719df1a

Author : Le HuffPost avec AFP

Publish date : 2019-11-22 08:06:03

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Un épisode méditerranéen “intense” attendu dans le Sud-Est

Un épisode méditerranéen “intense” attendu dans le Sud-Est



MÉTÉO – L’Ardèche, le Gard, la Lozère et le Var sont en vigilance orange “pluie-inondation” ce vendredi 22 novembre. La faute à un “nouvel épisode méditerranéen intense”, alerte Météo-France.“Une dépression se décalant sur l’Espagne va apporter vendredi et samedi de très fortes précipitations sur le pourtour méditerranéen et les Cévennes. Sur les deux jours, il pourra tomber l’équivalent d′1 à 2 mois de précipitations habituelles par endroit”, explique Météo-France.Regardez la vidéo en tête d’article pour comprendre ce phénomène météorologique qui a déjà surpris le Sud de la France fin octobre.″À la différence de la situation début novembre, le courant jet (ou ‘jet-stream’) va cette fois-ci plonger non directement vers la France, mais plutôt en direction du golfe de Gascogne”, précise cette fois-ci Météo-France. LIRE AUSSI
La neige a surpris le sud-est en plein mois de novembre

Dans l’Hérault, la ville de Béziers submergée par les eaux



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/episode-mediterraneen-explications_fr_5dd78157e4b0d50f328ce1fc

Author : Le HuffPost

Publish date : 2019-11-22 06:58:19

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

“The Mandalorian”: la série dont rêvaient les fans de Star Wars

“The Mandalorian”: la série dont rêvaient les fans de Star



SÉRIES TÉLÉ – Et s’ils avaient enfin trouvé la recette? Depuis l’acquisition de Lucasfilm fin octobre 2012, Disney peine à convaincre les fans (particulièrement exigeants) de Star Wars. Déjà échaudés par une trilogie préquelle sortie au tournant du siècle et pas franchement convaincante, ces derniers ont émis de nombreuses réserves sur les différentes tentatives de Mickey de capitaliser sur un univers acheté pour plus de quatre milliards de dollars.À commencer par la trilogie qui doit se conclure avec la sortie de “L’Ascension de Skywalker”, le 18 décembre prochain. Mais alors que le géant vient de débuter une phase cruciale pour son avenir avec le lancement américain de Disney+, sa plateforme en ligne censée concurrencer Netflix, il assiste à des premiers retours très encourageants au sujet de “The Mandalorian”. Tête de gondole d’un produit qui arrivera en France le 31 mars prochain, cette série produite et imaginée par Jon Favreau (“Iron Man”, “Chef”) semble en effet avoir comblé, pour ce qui est des deux épisodes diffusés pour le moment en tout cas, les passionnés de l’univers créé par George Lucas. En effet, alors que le troisième épisode est mis en ligne ce vendredi 22 novembre outre-Atlantique, le personnage du chasseur de prime taiseux et létal semble déjà avoir conquis les foules.Dans la droite lignée d’un personnage culte de l’univers, Boba FettCet homme au verbe rare est un Mandalorien, comme l’indique le titre de la série, du nom d’un peuple vivant sur la planète Mandalore. Ses compatriotes sont connus pour leur goût pour la guerre, et ont déjà été incarnés dans l’univers Star Wars par Boba Fett, l’un des personnages les plus mythiques de la saga. Payé pour traquer des individus dans les recoins les plus obscurs de la galaxie, il apparaît d’emblée que ce héros dont le nom n’est jamais prononcé est à la hauteur de son glorieux prédécesseur, au sujet sur lequel la plupart des fans de Star Wars espèrent un jour voir un film.Surtout, on retrouve dans “The Mandalorian” la plupart des éléments qui faisaient le sel de la trilogie originale, sortie entre 1977 et 1983. La série de Disney+ n’est effectivement pas une course aux effets spéciaux -même s’ils sont très réussis-, mais plutôt une sorte de western spatial, dans lequel on nous donne l’impression de suivre des cowboys et des shérifs de l’espace. Un programme dans lequel les personnages prennent le temps de s’installer, de faire montre de leur caractère et de leurs capacités, de leur esprit et de leur humour. Au contraire de la nouvelle trilogie en cours, des différents films spin-off et des nombreux programmes en animation lancés par Disney depuis 2012, on est loin du racolage éhonté qui visait les fans historiques de l’univers. Pas de grosse référence forcée, ni de raccrochage tiré par les cheveux à la trilogie des années 1970, mais des clins d’œil plus fins et une atmosphère savamment travaillée.Enfin une histoire Star Wars déconnectée de la famille SkywalkerEn résumé: le téléspectateur a enfin l’impression que Star Wars est capable de couper le cordon avec la famille Skywalker pour laisser se développer la jungle luxuriante qu’est le monde imaginé par George Lucas. La narration sort ainsi du carcan des liens familiaux, des ascendances et des drames passés pour “simplement” permettre à des personnages d’exister pour ce qu’ils sont. Si l’on verra forcément du Boba Fett et du Han Solo dans ce nouveau héros, ne serait-ce que dans les deux premiers épisodes, le Mandalorien se retrouve en difficulté, et doit trouver des parades à des situations bien plus triviales que la résistance contre un empire totalitaire ou la survie d’un ordre Jedi millénaire. Il est malmené par un monstre dans la boue, jeté à terre par une grosse bête sauvage, dépouillé par de drôles de personnages ou pris en embuscade par des aliens peu ragoûtants. Sans avoir besoin de se livrer le moindre instant sur son passé ou ses émotions, sans avoir besoin d’une histoire alambiquée et martelée par le réalisateur, le chasseur de primes suscite l’empathie. Constamment caché derrière son masque, il évolue dans des décors arides, noue des amitiés, fait preuve de son talent au combat sans parfois décrocher un mot pendant une dizaine de minutes. Car la forme est brillamment mise au service du récit. Les décors sont bluffants, l’esthétique des costumes réussie et le générique de fin sublimé par un détail qui devrait ravir les fans. Pour le moment, les abonnés américains à Disney+ n’ont pu voir qu’une grosse heure de “The Mandalorian”. Mais ce qu’ils ont vu ne peut que leur laisser de grands espoirs. À voir également sur le HuffPost: Star Wars IX: les 8 détails de la bande annonce qui vous ont peut-être échappéLIRE AUSSI:
Les créateurs de “Game of Thrones” abandonnent finalement la nouvelle trilogie “Star Wars”

Ewan McGregor bien parti pour jouer Obi-Wan Kenobi dans le spin-off qui lui est consacré



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/the-mandalorian-serie-star-wars-avis_fr_5dd4219fe4b028849eab7bd9

Author : Paul Guyonnet

Publish date : 2019-11-22 03:30:51

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
Huffington Post

Sur “Yasuke”, IAM revisite “Le Radeau de la Méduse” avec des migrants

Sur “Yasuke”, IAM revisite “Le Radeau de la Méduse” avec



MUSIQUE – “L’équipe de choc est de retour”. IAM revient avec un nouvel album studio après plus de 30 ans de carrière et “c’est pas des ‘lol’” comme dirait le rappeur Jul, lui aussi originaire de Marseille.L’album est intitulé “Yasuke”, en hommage à un esclave africain devenu samouraï au Japon au 16e siècle. Sorti ce vendredi 22 novembre, le nouveau projet d’Akhenaton, Shurik’N, Imhotep, Kheops et Kephren s’articule autour de seize morceaux fidèles à ce que le groupe emblématique a l’habitude de proposer. Le HuffPost les a rencontrés, dans une interview vidéo à découvrir en tête de cet article. “Il va falloir cohabiter et trouver des solutions”La pochette de l’album qui fait référence à la célèbre peinture de Théodore Géricault “Le Radeau de la Méduse” annonce la couleur, représentant “plusieurs personnes de différentes couches de la société” naviguant des eaux tumultueuses vers des eaux plus calmes à l’image de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Cette pochette, comme le souligne Akhenaton, fait également référence aux migrants qui tentent désespérément de traverser la mer Méditerranée et spécialement à l’adolescent malien de 14 ans retrouvé noyé, son bulletin de notes cousu à sa veste, après qu’il ait essayé de venir en Europe clandestinement. Une histoire d’une “incommensurable tristesse”, celle d’un “gamin qui voulait juste aller à l’école” et qui a bouleversé IAM. Selon eux, le problème est clair: “En Europe, il faut qu’on dépasse nos peurs”. IAM ne perd pas le nord et continue de diffuser “son message”“Aujourd’hui, détruire c’est beaucoup plus simple que de construire”, affirme Akhenaton. Ici, le rappeur fait référence aux polémiques de ces derniers mois concernant la question de l’Islam en France ou encore celle de Greta Thunberg et son engagement pour le climat. Selon lui, les médias accordent la parole à des personnalités dont les prises de position figées ne font pas avancer les débats. “Dire des conneries incommensurables, c’est le moyen le plus sûr de vendre 200.000 exemplaires de son livre. Et malheureusement, cela entraîne le pays entier dans une sorte de spirale d’opposition”, ajoute l’artiste expérimenté. Il pointe également du doigt les nouvelles manières de penser et d’agir des gens.Dans le morceau “Qui est”, le groupe met en lumière le fait que les mentalités ne sont plus les mêmes qu’avant. “Les gens qui avaient des combats se serraient les coudes. Aujourd’hui c’est la horde sauvage”, nous dit Akhenaton. Ce à quoi Shurik’N ajoute: “avec les mains dans les poches, tu ne peux pas serrer les coudes.” “Good Morning Song” pour redonner du baume au cœurIAM ne perd toutefois pas espoir et propose également des titres plus légers comme le très bon “Good Morning Song” sur cette chanson favorite qu’on a tous, qui nous met de bonne humeur le matin. Chacun des artistes nous a proposé la sienne et il faut dire que les goûts varient, de la soul au funk en passant par le rap et la pop bien évidemment.Cela témoigne encore une fois du large éventail d’inspirations qui caractérise la personnalité du groupe IAM. De nouveau en tournée l’année prochaine, les vétérans du rap français n’en ont pas fini de régaler les fans. À voir également sur Le HuffPost : La leçon d’écriture d’Oxmo PuccinoLIRE AUSSI :
Jusqu’à 1600 euros la place pour voir Céline Dion à Monaco? Les fans voient rouge

Tepa, figure du rap français des années 2000, est mort



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/sur-yasuke-iam-revisite-le-radeau-de-la-meduse-avec-des-migrants_fr_5dd6aa34e4b0fc53f20f4b0f

Author : Marwane Touati

Publish date : 2019-11-22 03:33:09

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

read more
1 2 3 142
Page 1 of 142

https://pastnews.org   https://www.lesmaillotsdebain.net/   https://minipc.biz   https://100-chaussures.com   https://droles-danimaux.com   https://meilleureschaussures.com   https://www.football247.info/   https://www.elearnmea.org   https://www.enigmesghisdiem.fr   https://replica--watches.me.uk